Mis en ligne le 30 juillet 2016

 Ce site n'est pas configuré pour les smartphones. Avec un smartphone, pour accéder aux 6 onglets-chapitres    il faut passer par "plan du site".

 

                                  contact@2017-visionpragmatique.fr

 

 

            Exposer diverses proposions, dans le cadre du débat démocratique avant les présidentielles de 2017

 

Qui ?

Je suis un homme de 60 ans. J’exerce en libéral, dans le domaine médical. Je suis inscrit sur une  liste des experts judiciaires d’une Cour d’Appel. 

Je ne souhaite pas donner mon identité sur ce site, afin d’éviter que ce site ne soit perçu comme une publicité pour mon activité libérale.

 

Pourquoi ?

Aux prochaines élections présidentielles de 2017,

Je ne voterai pas pour les Socialistes qui ont massacré le tissu économique de la France.  Ce régime est devenu un épouvantail à investisseurs.

Par ailleurs ce régime a décrédibilisé l’idée de justice fiscale ; le ministre des finances, menteur, court toujours.

Je ne voterai pas pour le FN, qui est phobique de tellement de personnes. Son idée de  fermeture des frontières semble aussi ballot que de vouloir édifier une digue en allumettes devant un tsunami. Et sortir de l’Europe, est tout aussi ballot que de descendre d’un train en marche.

Je ne voterai pas pour les Républicains, car ils courent après les électeurs du FN qui leur échappent.

Et s’ils effraient moins les investisseurs que les socialistes, ils sont tout autant qu’eux déconnectés  de la vie quotidienne.

Je ne voterai pas pour les écolos, car ils sont au gouvernement depuis 5 ans, et le discours de la « transition énergétique » est resté sans suite réelle. La COP21 n’a pas vraiment insisté sur le problème démographique.

Je ne voterai pas blanc. En effet puisque l’on ne comptabilise pas ces bulletins, cela signifie que si je vote blanc,  je compte pour rien. De plus en participant à un scrutin avec un vote blanc, je cautionne une démocratie qui nie mon vote.

 

C’est devant cet amer constat que je me suis décidé à mettre noir sur blanc, des points qui me sembleraient importants de voir débattre dans une élection présidentielle, qui en 2017 sera plus qu’un vote de tendance droite ou gauche mais sera, j’en suis persuadé, un véritable choix de société.

En ce qui me concerne je fais le constat de la misère des rues, qu’aucune politique ne semble vouloir concrètement prendre à bras le corps.

Je fais le constat d’un budget de la défense monstrueux, par rapport à tous les besoins concrets de la population, et qui finalement ne génère que morts et chaos.

Je fais le constat  d’hommes politiques nationaux qui semblent tout donner à l’urbanisme et laisser la ruralité dans un fossé qui se creuse.

Je fais le constat d’une politique budgétaire de plus en plus inique, laissant aux classes moyennes et aux PME et TPE le soin de tout payer.

Je fais le constat d’une politique de justice qui ne semble savoir que construire des prisons, des écoles du crime.

Je fais le constat que dans le contexte de la mondialisation, nos hommes politiques actuellement au pouvoir, incapables d’avoir le courage d’affronter les prôneurs d’une économie post-soviétique malheureusement dépassée, enkystent l’économie de  la France, entraînant la fuite des investisseurs.

Je fais le constat d’écologistes qui parlent de tout mais qui ne semblent pas intégrer le paramètre de la démographie dans leur raisonnement, d’écologistes qui semblent arc-boutés sur des solutions bio-bobo que nombre de prix Nobel dénoncent et qui, par ailleurs, lorsqu'un écolo propose l’abandon du nucléaire militaire, ne le soutiennent pas.

Je fais constats sur constats, et j’ai l’impression qu’on va dans le mur.

Je fais le constat que chaque parti fait des choix dogmatiques, et non pas des choix pragmatiques.

En 2017, j’aimerais trouver un candidat pour qui je voterai par adhésion, et non pas pour « le moins pire», un candidat qui ait un projet global, un projet qui soit le reflet d’une Vision Pragmatique des défis qui nous attendent.

 

Je ne changerai sans doute rien à cette direction inéluctable. Et puis, je suis peut-être pessimiste et peut-être effectivement que tout va bien ! Mais  moi, je n’ai pas l’impression que tout va bien.

 

Cependant par principe et afin de ne pas baisser les bras, et je ne baisse jamais les bras,  je lance des propositions.

Des Hommes Politiques, des Pros de la Politique les trouveront peut-être naïves et inapplicables et l’on ricanera

peu-être ici et là.

Mais dans une élection présidentielle en France il me semble que pour préserver la démocratie, il faut que même des trolls de la politique comme moi, puissent s’inviter aux débats.

Bien sûr si ces propositions devaient entraîner une certaine adhésion, au point de recevoir des promesses de soutien de la part d’élus locaux, j’aurais à cœur de défendre ce projet.

 

 

Mon programme résumé ? 

-  Faire des économies sur le budget de la défense, qui représente l'équivalent de 60% de l’impôt sur le revenu, en abandonnant le nucléaire militaire (et, là en plus, on devient crédible lorsqu'on demande une dénucléarisation aux autres pays) et en mutualisant une partie, en gros la moitié, de ce budget avec les autres pays européens. On conserve l'autre moitié pour la lutte contre le terrorisme et les forces milliaires pacifiques (Pompiers, etc.). La partie mutualisée représente des milliards à redistribuer.

Au cas où la mutualisation serait refusée par les autres pays, la France serait fondée à se démilitariser et prendre un statut de neutralité et dans la foulée pourrait créer une force d'intervention humanitaire, sans doute plus efficace que des bombardiers, pour tenter de participer à la paix dans le monde. 

- Créer des Activités Franches d’Impôt dans tous les déserts ruraux et de banlieue pour rendre attractifs ces lieux désertés.

- Les prisons ? 1 mois de prison coûte 3000,00€.  Mettre un gamin qui a volé un fromage en prison pour 2 mois, c'est 6000,00€ qui n’iront pas dans le financement d'une bourse d'étude pour un autre jeune. La prison oui, mais pour mettre hors d'état de nuire les responsables de délits les plus graves.

- L'écologie ?  Et si on parlait de la démographie ?  Nous étions autour de 3,5 milliards il y a 50 ans, nous sommes autour de 7 milliards, si on double encore en 50 ans et ainsi de suite... Toutes les mesures pour empêcher le réchauffement climatique seront vite dépassées.

- La retraite ? il faut réduire drastiquement l’amplitude du montant des retraites servies, en parallèle de la création de maisons de retraite accessibles avec le montant de la retraite.

- Les régimes sociaux ? Il faut tous les aligner.

- La nationalité : Il est impossible d'enrayer l'immigration. Il faut la gérer. D'abord en sécurisant des régions, et non des camps, dans les pays sources. Ces régions seraient à même d’accueillir les ressortissants de leur pays afin de s’organiser pour s'y réinstaller lorsque les problèmes se seront atténués. Ensuite en proposant la nationalité Française à ceux qui migrent et qui voudraient vivre réellement en France et pour la France, sous conditions (détaillées sur le site). Il n'y aurait plus de création de double nationalité. Par ailleurs pour prétendre à un mandat électoral il serait exigé des candidats avec double nationalité qu'ils renoncent à la nationalité qui n'est pas Française.

- Le cannabis, il faut le légaliser pour réduire les dépenses de lutte contre son trafic et gagner quelques milliards. C'est ce que s’apprête à faire le Canada.

 http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/04/21/le-canada-veut-legaliser-le-cannabis-au-printemps-2017_4906148_3222.html

 

 

Voila quelques mesures phares de mon programme qui sont détaillées  si vous lisez tout, et  beaucoup plus diverses et nuancées que celles présentées dans ce petit résumé.

 

Comment ?

Je n’appartiens à aucun parti ni aucune obédience.

Je n’ai aucun budget et aucune logistique.

Si mes idées sont partagées, c’est le WEB et éventuellement des médias qui  les diffuseront.

.